Communauté de Communes du Trièves

Economie en Trièves :: Communauté de Communes du Trièves

Le Trièves

À la une

Services mobilisés ➧ infos trouvées !

couv plaquette producteurs locaux Trieves mars 2019Le Trièves est riche de nombreux produits locaux, résultat de longues années de savoir-faire, sur ses terres fertiles et de qualité.
Un guide des produits locaux du Trièves vous permet de les découvrir. Il vient d'être réactualisé.
Retrouvez tous ces produits sur les marchés ou en vente directe dans les fermes ou épiceries du territoire.

pdfTélécharger le guide

La communauté de communes du Trièves a été créée au 1er janvier 2012.

Dans ce contexte de mise en place d’une nouvelle collectivité avec un nouveau périmètre, les élus ont souhaité se faire accompagner par des spécialistes du développement local pour élaborer une stratégie cohérente de développement économique du territoire.

La communauté de communes a souhaité pour cela travailler avec l’AURG (Agence d’Urbanisme de la Région Grenobloise).

Objectifs de cette mission :

  • Elaborer une stratégie de développement économique de ce nouveau territoire à 5 ans et se faire accompagner dans sa mise en œuvre.
  • Disposer d’une connaissance fine du territoire avec la réalisation d’un diagnostic qui fait émerger des problématiques concrètes et d’une évaluation de notre potentiel de développement.
  • Préciser les moyens à mettre en œuvre pour favoriser ce développement, organisés en fonction de scénarios clairs, réalistes, opérationnels et partagés.

Contenu :

Cette mission a pris la forme d’un accompagnement par l’AURG pour :

  • définir un diagnostic économique complet du territoire (profil économique de la nouvelle communauté de communes, ses caractéristiques, son potentiel, ses forces et ses faiblesses). Des zooms thématiques sur le commerce et l’artisanat, ainsi que sur le tourisme afin qu’il soit repris par la commission tourisme, ont été proposés.
  • définir des scénarii stratégiques et élaborer un projet de développement (déterminer la stratégie la plus adaptée au territoire à travers le développement de plusieurs scénarii, puis modalités de mise en œuvre du scénario retenu : plan d’actions à 5 ans, planification et actions opérationnelles à mettre en œuvre).

Cet accompagnement a couvert tous les champs du développement économique (immobilier d’entreprise, commerce-artisanat, agriculture, forêt-bois et tourisme).

Cet accompagnement a débuté en décembre 2013 et a été validé en conseil communautaire le 8 juillet 2015. Entre temps, 5 comités de pilotage, 6 comités techniques et 5 ateliers de travail ont eu lieu. Les 28 maires du Trièves ont été rencontrés, 30 entretiens individuels ont été réalisés en face à face, avec des partenaires, des entreprises ou des groupements de professionnels, 48 professionnels ont été interrogés sur les 3 centres bourgs dans le cadre de l’enquête commerçants, 100 clients ont été interrogés sur les 3 centres bourgs dans le cadre de l’enquête clientèle et 50 professionnels ont été interrogés dans le cadre de l’enquête entreprise.

pdfstratégie_de_développement_économique_Trièves_-_document_complet.pdf13.13 Mo

pdfstratégie_de_développement_économique_Trièves_-_synthèse_18_pages.pdf2.24 Mo

Le Trièves est un territoire rural dont l’économie reste à dominante agricole.

L’agriculture représente 14,5% des 1 301établissements actifs sur le territoire.

Etablissement actifs au 31/01/2011
Agriculture 14,5%
Industrie 7,2%
Construction 12,5%
Commerce, transports et services divers 50,7%
dont commerce, réparation auto 9,7%
Administration publique, enseignement, santé, action sociale 15,1%

(Source : INSEE, RP 2013, CLAP)

Il s’agit principalement de très petites entreprises et de professions libérales sans salariés.

93% des établissements sont des entreprises de moins de 5 salariés, et 72% ne disposent d’aucun salarié

etablissements actifsOn constate sur le Trièves une hausse progressive et constante du nombre d’établissements depuis 2006 (impact ressenti du statut d’auto entrepreneur concentrant plus de la moitié des créations à l’échelle Alpe Sud Isère).

Le taux de création tend à s’amoindrir, mais il parvient néanmoins à se maintenir à des niveaux supérieurs aux moyennes régionales et d’Alpes Sud Isère

La dynamique de création est marquée par le développement des secteurs de la construction, du commerce et des services divers...

Principales caractéristiques de l’économie du Trièves :

- Une sphère présentielle qui concentre à elle seule plus des 2/3 de l’emploi local, relayée par un poids important de l’emploi public (20 à 30% de l’emploi total selon les sources mobilisables)

- Une économie productive qui perd progressivement en intensité, mais reste une composante caractérisant fortement l’économie locale (agriculture, artisanat de production...)

- Des filières identifiées localement et plus ou moins reconnues : une filière bois qui repose essentiellement sur un outil «Pôle Bois» et qui bénéficie de dispositifs d’accompagnement (charte forestière notamment), et une filière céréale en émergence portée par les acteurs privés via l’implication notable de Valcétri

- Une économie qui implique de nombreux flux pendulaires (500 entrants et 1700 sortants, dont 1500 vers la Métro, soit 40% des actifs occupés du Trièves et plus de 50% sur le secteur de Monestier) et transferts de masse salariale (des actifs résidents travaillant à 42% en dehors du territoire, soit une évasion potentielle de 38,7 millions d’euros de masse salariale, 45% de la masse salariale totale, pointant l’enjeu de l’ancrage territorial et de la capacité à faire circuler localement la richesse sur le territoire)

masse salariale transfert

Le Trièves est un territoire où fleurissent les initiatives privées de regroupements collectifs pour mutualiser des moyens, regrouper des savoirs-faire ... :


Fabrique du TrievesLa fabrique du Trièves→ L’artisanat n’est également pas en reste en matière d’initiative privée de regroupement collectif pour la vente de leurs produits.
La fabrique du Trièves a pour but de valoriser et promouvoir les artisans du Trièves par:

  • la mise en valeur des productions locales
  • en donnant les moyens aux artisans de se faire connaître.
  • en favorisant le développement et l'installation durable de leurs activités au sein de leur territoire.
  • en développant les échanges entre les artisans et le public

13 créateurs du Trièves travaillent mille matières de leurs mains et possèdent chacun un univers propre http://lafabriquedutrieves.jimdo.com/

La Fourmilière

fourmillierePorté par un collectif d’une dizaine de télé-travailleurs et travailleurs indépendants, la Fourmilière a ouvert en juin 2015 à Monestier-de-Clermont,. C'est un espace de travail collectif – pensé, géré et modelé collectivement par les personnes qui l’utilisent.

Soutenu par la communauté de commune, la Région à travers le CDDRA, il a été inauguré le 18 juin dernier.

https://fourmiliere-trieves.fr/

Le 29 février 2016, la loi d'expérimentation dite Territoire Zéro Chômeur Longue Durée a été votée à l'unanimité par l’ensemble des groupes parlementaires à l’Assemblée nationale comme au Sénat. Elle propose un cadre juridique et un financement à cette expérimentation, démarrée il y a 2 ans sur 10 territoires au niveau national.
L’ambition de ce projet est de redonner de la fierté, de l’estime de soi à des personnes longtemps enfermées dans une spirale négative, grâce à un dispositif qui leur permet de vivre à nouveau de manière active dans notre société avec un contrat de travail.
Suite à l’annonce de l’extension de l’expérimentation par le Président de la République en septembre 2018, il est attendu un nouveau décret d’application permettant l’extension de l’expérimentation à d’autres territoires en 2020.

Principe de l’expérimentation :
Il s’agit de proposer des contrats en CDI, à temps choisi, payés au SMIC, pour des Demandeurs d’emploi Longue Durée concernant des besoins non satisfaits via des activités d’utilité sociale et environnementale et non concurrentielles localement.
L’aide financière de l’Etat (contribution au développement de l’emploi) est de 17 000€ par personne et par an (correspondant à la réversion des minima sociaux).

Impacts économiques :

  • Créer plusieurs dizaines d’emplois en quelques années sur le territoire
  • Former et préparer une main d’œuvre potentiellement disponible
  • Localiser ou relocaliser des productions et services
  • Relancer le pouvoir d’achat par l’emploi pérenne
  • Renforcer, via les services et filières développées, l’attractivité du territoire (entreprises et ménages).

Personnes concernées :

  • Demandeurs d’Emploi sans emploi depuis au moins un an
  • Domiciliés depuis au moins 6 mois sur le territoire

Principe d’exhaustivité : toutes les personnes Demandeurs d’emploi de longue durée (DELD) qui le souhaitent doivent pouvoir bénéficier d’un emploi. C’est une démarche non obligatoire et volontaire.

Les personnes bénéficient d’un accompagnement pendant l’emploi pour faciliter l’accès à la formation et à l’emploi de droit commun (stage d’immersion).

Activités concernées :
Cette démarche permet le développement d’activités nouvelles, utiles, non concurrentes localement de l’activité marchande et de l’emploi public. Les emplois sont gérés dans le cadre d’entreprises à but d’emploi (EBE) qui vont employer les personnes recrutées.

Un chômage de longue durée qui se développe en Trièves : si le taux de chômage est comparable au taux moyen de l’Isère, l’évolution du nombre de Chômeurs de Longue Durée (CLD) est préoccupante : on constate ainsi une hausse de 17% du nombre de demandeurs d’emploi de longue durée de 2017 à 2018.

C’est donc dans ce contexte, que la Communauté de communes du Trièves, en partenariat étroit avec le Département de l’Isère et avec l’association « La Réserve », a décidé, lors du conseil communautaire du 20 mai 2019, d’élaborer une candidature à l’expérimentation « Zéro chômeur de longue durée ».

Etapes et organisation :

  • L’élaboration de cette candidature sera portée par l’association « La Réserve » (mobilisation de son Directeur à mi-temps durant 6 mois) et sera appuyée par les ingénieries de la Communauté de communes et du Département.
  • De juin à novembre 2019, de nombreuses réunions d’information et des permanences seront réalisées à cet effet au Granjou et à Mixages afin de mobiliser les élus locaux, les demandeurs d’emploi, les entreprises, les associations et les habitants.
  • Fin juin 2019, un Comité Local de l’Emploi (CLE) sera créé et pilotera l’élaboration de la candidature pour le territoire du Trièves, dont la réalisation d’un diagnostic portant sur les activités nouvelles, utiles et non concurrentes localement. Il s’agira aussi d’identifier et de mobiliser les personnes durablement privées d’emploi pour rejoindre la démarche et rechercher avec eux et à partir de leurs compétences, savoir-faire et envies des activités non concurrentielles.
  • Fin 2019/début 2020 : sélection nationale des territoires candidats à l’expérimentation.

pdfTZCLD151.48 Ko

letrier 2La ressourcerie l’étrier a ouvert ses portes à Monestier de Clermont, le 10 septembre 2016 !

au 188 - Grand Rue à Monestier de Clermont. 07 69 42 73 67

(anciens locaux de la Trésorerie)

La boutique est ouverte tous les mercredis et vendredis de 10h à 12h30 et de 14h à 18h ainsi que tous les samedis de 9h à 12h30 et de 14h à 18h

En savoir plus...

Logo CVTUn nouvel acteur de la production locale d’énergie renouvelable est né début 2013 : la Société Centrales Villageoises du Trièves. Créée par une dizaine d'habitants du Trièves suite à 3 années d'animation locale de la communauté de communes, dans le cadre d'un projet impulsé par RAEE et le PNRV, cette société a pour objet de financer des projets d'énergies renouvelables (et de maîtrise de l'énergie) grâce à la mobilisation de l'épargne locale. Montée autour de l'énergie photovoltaïque, dont l'économie des projets est assez prévisible, elle rassemble actuellement des fonds afin d'installer une première centrale dès que possible. C'est un montage particulièrement intéressant pour le territoire qui pourrait déployer une production énergétique importante en cas de succès, valorisant l'épargne locale et permettant des retombées économiques locales, d’autant qu’il existe de nombreuses toitures agricoles, d'activités ou d'habitation pouvant accueillir des panneaux photovoltaïques dans des conditions satisfaisantes.

Les 8 premiers toits installés ont commencé à produire de l'électricité en décembre 2016.

Plus d’information sur les Centrales Villageoises : http://www.centralesvillageoises.fr

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

À la une

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne doivent pas être désactivés.
Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.
Nous ne les utilisons pas à des fins analytiques ou publicitaires.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse de Google Analytics, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Réseaux sociaux/Vidéos

Des vidéos de YouTube qui exploite des cookies, sont présents sur ce site web.
Ils permettent à YouTube d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Autres cookies

Ce site web utilise un certain nombre de cookies pour gérer, par exemple, les sessions utilisateurs.
Nous ne les utilisons pas à des fins analytiques ou publicitaires.